Cépages Régions Portraits de propriété Dictionnaire du vin Accords mets-vins Le saviez-vous?
 

Les cépages

Il y a un nombre incalculable de cépages existants. Nous n'avons répertorié ici que quelques-unes des variétés les plus courantes représentant les vins les plus souvent consommés dans nos régions.

Cépages blancs

Cépages rouges

Bourboulenc ou doucillon ou grosse clairette
Chardonnay

Chasselas

Chenin Blanc

Doral

Gewurztraminer

Heida / Païen

Humagne blanche

Johannisberg ou Sylvaner

Maccabeu

Muscat

Petite Arvine

Pinot Blanc

Pinot Gris

Riesling

Roero Arneis

Sauvignon Blanc

Sémillon

Viognier

Barbera
Bobal
Cabernet Franc
Cabernet Sauvignon

Canaiolo
Cannonau

Carménère

Cinsault

Cornalin
Corvina
Diolinoir

Dolcetto

Galotta

Gamaret

Gamay

Garanoir

Grenache

Humagne rouge

Malbec
Merlot

Montepulciano
Mourvèdre

Nebbiolo

Nero d'Avola

Petit Verdot
Pinot noir
Pinot meunier
Sangiovese
Servagnin

Syrah

Tannat
Tempranillo
Touriga Nacional
Vaccarèse

Zinfandel (Primitivo)

Le Nero d'Avola

Certaines variétés autochtones italiennes ont une séduisante note sauvage, qui les rend plus intéressantes par rapport aux cépages italiens classiques répandus dans le monde entier. Leurs arômes authentiques et uniques sont en évolution continue: des échos et des suggestions qui se chevauchent et se relaient sur le palais, avec une élégance alléchante. Le Nero d’Avola est un de ces protagonistes. Sa fragrance est toujours agréable, avec des nuances de myrtille et de baies sauvages. Les tanins sont moelleux, de même que le corps.

Comme toutes les variétés plus élégantes des vins autochtones, le Nero d’Avola est en mesure de satisfaire tous les désirs de son vinificateur.
Si ce dernier cherche une solution jeune qui soit satisfaisante, le Nero d’Avola la lui donnera. Si, par contre, il pense produire un vin léger, avec de bonnes potentialités de vieillissement, le Nero d’Avola ne le décevra pas. Giacomo Tachis, wine-maker passionné de tout ce qui est sicilien, a décrit à plusieurs reprises le Nero d’Avola comme le Baron, le Prince, le Roi, l’Empereur de la viticulture sicilienne.

Ce cépage est cultivé presque exclusivement en Sicile, où il est vinifié seul ou associé à d’autres cépages. En assemblage, il est de plus en plus associé au Cabernet, au Merlot, au Sangiovese ou au Syrah afin de produire des vins exceptionnels et pleins de charme, dont la plupart ne fait desquels ne font partie d’aucune DOC.

Le potentiel du Nero d’Avola a attiré l’attention de producteurs d’autres régions, qui ont commencé à investir dans les vignes siciliennes, avec l’intention de produire des vins agréables, à prix moyens et bas. Lorsqu’on parle aujourd’hui de grands vins, on a tendance à penser à leur puissance, à leur importance, à leur force musculaire et à leur vive agressivité.

C’est par conséquent un véritable plaisir que de déguster un vin comme celui-ci, qui fait revenir à l’esprit des mots longtemps oubliés, comme race, séduction et classe. Il est utile de rappeler aux amateurs de vin que la longévité et la structure ne doivent pas être alourdies par les lourds tanins et par les sensations opprimantes de la barrique.

Aujourd’hui, de nombreux producteurs ont choisi de faire des vins moelleux, mais de bonne garde, issus à 100% de Nero d’Avola.
En outre, les viticulteurs de toute la région se sont mis à explorer quelles répercussions peuvent avoir les différences relatives au site, au terrain et aux méthodes d’élevage sur le développement de ce cépage; les vinificateurs quant à eux, sont en train d’expérimenter divers procédés de vinification et de vieillissement.
Cette variété entre l’élaboration d’une vingtaine de vins siciliens à DOC.

La robe est rouge rubis profond, foncé et intense. Au nez se développent de fraîches notes, évoquant le goudron et la réglisse rouge, les noisettes et les clous de girofle, les myrtilles et les baies sauvages.

Ce vin est moelleux au palais, et offre des sensations nuancées et sensuelles de fruits, aux parfums prononcés de framboise, et, parfois, de chocolat amer.