Cépages Régions Portraits de propriété Dictionnaire du vin Accords mets-vins Le saviez-vous?
 

Les cépages

Il y a un nombre incalculable de cépages existants. Nous n'avons répertorié ici que quelques-unes des variétés les plus courantes représentant les vins les plus souvent consommés dans nos régions.

Cépages blancs

Cépages rouges

Bourboulenc ou doucillon ou grosse clairette
Chardonnay

Chasselas

Chenin Blanc

Doral

Gewurztraminer

Heida / Païen

Humagne blanche

Johannisberg ou Sylvaner

Maccabeu

Muscat

Petite Arvine

Pinot Blanc

Pinot Gris

Riesling

Roero Arneis

Sauvignon Blanc

Sémillon

Viognier

Barbera
Bobal
Cabernet Franc
Cabernet Sauvignon

Canaiolo
Cannonau

Carménère

Cinsault

Cornalin
Corvina
Diolinoir

Dolcetto

Galotta

Gamaret

Gamay

Garanoir

Grenache

Humagne rouge

Malbec
Merlot

Montepulciano
Mourvèdre

Nebbiolo

Nero d'Avola

Petit Verdot
Pinot noir
Pinot meunier
Sangiovese
Servagnin

Syrah

Tannat
Tempranillo
Touriga Nacional
Vaccarèse

Zinfandel (Primitivo)

Le Barbera

On trouve du Barbera dans toute l’Italie. Dans sa région natale, le Piémont, ce cépage est en général vinifié à l’état pur, alors que dans les autres régions, on l’associe souvent à d’autres cépages.

Il s’agit d’une variété vigoureuse qui prospère sur les terrains sablonneux et argileux; toutefois, beaucoup de producteurs pensent qu’il pourrait donner des résultats très élégants sur des terrains riches en calcaire et situés à des latitudes tempérées.
Longtemps considéré comme un vin adapté à toutes les circonstances, le Barbera fut utilisé comme cépage de coupage, afin de mettre sur les tables des vins plus gouleyants.

Son acidité -de moyenne à élevée-, la densité de sa couleur, la présence de tanins-plus ou moins basse- et son extrême versatilité ont fait en sorte que, dans le passé, les producteurs l’ont élaboré dans des versions très disparates: semi-mousseux, vin nouveau et même blanc. Il est cité pour la première fois au VIème siècle, dans les cadastres de Chieri et de Nizza, mais ce fut par la suite Gallesio qui l’appela Vitis vinifera montisferratensis afin que ce raisin soit reconnu comme typique du Montferrat; c’est-à-dire de ce territoire dont Asti est le chef-lieu, et où le cépage Barbera occupe plus de 20.000 hectares, à une altitude variant de 200 à 500 mètres.

Selon une récente interprétation, son nom vient du regroupement de deux mots: barba, terme que l’on utilise pour décrire son système de racines très complexe, et albéra, terme dialectal qui indique les sites boisés où l’on planta des vignes à la place des grands arbres.

 

Les vins obtenus du cépage Barbera ont en général une robe rouge rubis avec des veines pourprées. Ils se présentent vineux et frais à l’odorat, avec des arômes moelleux de prune qui ravissent le palais. Les meilleures versions, ayant vieilli en barriques savent être somptueuses, denses, riches et raffinées avec des notes de fruits chauds et épicés, qui se déploient agréablement au nez et au palais.